play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Radio Libre La boucle – 24/24

  • cover play_arrow

    Valoriser le patrimoine de façon durable, économique et transparente | Genius Loci Nicolas

  • cover play_arrow

    Amaëlle au Paraguay | Épisode 10 (5 min) Amaëlle O'Brien

  • cover play_arrow

    Votations: initiative sur l'intégrité physique Charly Pache

  • cover play_arrow

    La Ville de Sion contre la liberté d’expression (3 min) François Weill

  • cover play_arrow

    Amaëlle au Paraguay | Épisode 9 (7 min) Amaëlle O'Brien

play_arrow

Politique

Berset, le Machiavel suisse?

micCharly Pachetoday11 février 2023 4040 19

Arrière-plan
share close

Charly Pache – 11 février 2023

Alain Berset aurait utilisé les médias pour forcer la main du reste du Conseil fédéral pour imposer ses mesures Covid. Révélations.

  • cover play_arrow

    Berset, le Machiavel suisse? Charly Pache


[télécharger l’audio]

La Suisse a probablement trouvé son petit Machiavel.

Alain Berset fût très zélé comme chef d’orchestre de la crise Covid, avec apparemment des paquets de mesures stricts sorti d’on ne sait pas bien où et qu’il a su imposer à ses autres collègues du Conseil fédéral.

Mais comment s’y prenait-il ? C’est un article de Covidhub.ch, intitulé « Covidleaks: président suisse sous enquête parlementaire » qui en parle, se basant sur des articles parus dans la presse alémanique. Presse alémanique qui fait passer la presse romande pour une muette lorsqu’il s’agit de parler des frasques de Berset.

Parce qu’ici en Romandie, on aime avoir des chouchous, et Berset en est un pour la presse. De plus en Romandie, on a un peu la mentalité centralisée française, on obéit, c’est ce qu’on sait faire de mieux quand même, pourquoi s’en priver, ce qui compte, c’est sauver les apparences. Pour le sourire de Berset.. sourire qui se fait de plus en plus rare il faut dire. Et à raison.

Selon la presse alémanique, un collaborateur d’un autre Conseiller fédéral aurait dit que si l’affaire des fuites d’informations vers le groupe de presse Ringier pendant le Covid avait été connue avant l’élection de Berset comme président de la Confédération, il n’aurait pas été élu. On se rappelle qu’une centaine de députés sur les 242 que compte le parlement n’ont pas soutenu la nomination de Berset à la présidence du pays. Un camouflet pour celui que certains adulent, mais qui cumule les faux-pas depuis plusieurs années.

Que c’est-il passé de si grave me direz-vous? Et bien premier constat, de mars à novembre 2020, le collaborateur le plus proche de Berset, Peter Lauener, son chef de la communication pendant 10 ans, qui a étrangement quitté son poste juste avant d’être mis en examen par un procureur spécial dans le cadre d’une autre affaire de fuite, et bien ce cher collaborateur, qui accompagnait Berset partout, a informé  avant tout le monde le chef du groupe de presse Ringier, Marc Walder, des propositions de mesures de Berset.

Le chef de presse était donc informé avant même les collègues de Berset au Conseil fédéral, brisant ainsi la collégialité. Et pourquoi Lauener faisait-il ça? Et bien certains médias alémaniques  pensent que c’était pour faire pression sur le reste du Conseil fédéral pour qu’ils acceptent les paquets de mesures stricts proposées Berset. Et c’est là que c’est machiavélique.  Berset, via Lauener, informait son ami Marc Walder de ses projets de nouvelles mesures la veille, pour que le jour où le Conseil fédéral se réunissait pour négocier et voter les mesures de Berset, il y avait déjà des articles dans la presse à leur sujet, parlant favorablement de ces nouvelles propositions.

Du coup, les Conseillers fédéraux qui était pour des mesures moins sévères étaient pris en otage et devait s’aligner, pour éviter que l’opinion publique n’ait l’impression que le Conseil fédéral change d’avis comme une girouette sur un sujet aussi important. Si on annonce dans la presse que le Conseil fédéral va imposer le port du masque dans les transports publics par exemple, si le lendemain on doit lire l’inverse dans la presse, ça donne mauvais genre.

Mais vous me direz, comment est-on certain que Berset avait besoin de  ça pour faire passer ses mesures? Et bien la réponse se trouve dans un des e-mails de Lauener à Ringier. On y apprend je cite qu’*obtenir une majorité au Conseil fédéral n’est guère réaliste pour le moment ». Sous-entendu, sans un petit coup de pouce du groupe Ringier?

Et comment on peut dire que Berset était au courant ? Idem, email de Lauener à Walder, qui transmet ses « Salutations amicales, aussi du conseiller fédéral Berset ». Berset fait semblant maintenant de ne pas avoir été au courant de ces échanges mais les connaisseurs des coulisses du pouvoir à Berne ne croient pas une seconde à ses propos. Walder et Berset sont de plus considérés comme des amis de longue date.

Walder avait été épinglé dans une vidéo censée restée en cercle restreint en train d’avouer qu’il avait donné comme instruction à ses rédactions, de soutenir la politique Covid des gouvernements. Ringier emploie plus de 6000 personnes en Suisse et à l’étranger. Marc Walder justement, en janvier 2023, vient d’être démis de ses fonctions à cause de cette affaire d’échanges d’email avec Lauener. Ce sont apparemment les journalistes du groupe Ringier qui ont fait pression pour regagner leur indépendance rédactionnelle vis-à-vis de la direction. C’est une décision forte vu que Walder est également en partie propriétaire du groupe et est un ami de Michael Ringier. Affaire à suivre.

Quand au parlement, il réagit enfin, avec la création d’un groupe de travail chargé d’enquêter sur ces fuites impliquant Lauener et très certainement Berset. Berset, cet homme mystérieux, partant seul en France en avion de tourisme, où en soirée échangiste avec sa maitresse de l’époque, en voiture de fonction, avec chauffeur payé par nos impôts, maîtresse qui recevra plus tard la visite de l’unité de police d’élite Tigris, pour une simple affaire privée. Il aura ensuite placé à la tête de Swissmedic son ami qui a mené la Task force mise sur pied pour gérer cette affaire. Entre autres frasques et mensonges, dont celui sur l’efficacité du vaccin, la vie de Berset ressemble à celle d’un agent secret. On le voit au dernier forum économique mondial à Davos en photo avec Mme Zelensky, Mme Ursula von der Leyen et le vénérable maître du nouvel ordre élitiste mondial, Klaus Schwab. Est-il sous influence ? Est-ce que quelqu’un fait pression sur lui avec du matériel issu de ces fameuses soirées échangistes ? La question mérite d’être posée dans un monde qui a déjà connu pire scandale dans les hautes sphères du pouvoir.

Sur le site de Radio Libre, chaque podcast a un numéro, pour retrouver le texte intégral de celui-ci, ainsi que des liens, utilisez l’outil de recherche sur www.radiolibre.ch et cherchez le numéro « 15850 ». Si ce podcast vous a plu, pensez à faire un don en vous rendant sur don.radiolibre.ch, merci !

 

Podcast n°15850


Politique

Rate it
0%
Recevez le programme hedbomadaire
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Recevez une fois par semaine la liste des nouveaux podcasts en ligne
et des prochains événements/lives/débats.

Et des invitations spéciales pour participer à nos émissions :-)

Voir notre levée de fonds pour une app mobile et + encore