play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Radio Libre La boucle – 24/24

  • cover play_arrow

    OMS: le Conseil national veut avoir son mot à dire (2 min) SUISSE

  • cover play_arrow

    L'économie circulaire en Suisse | Martina Rapp (40 min) Nicolas

  • cover play_arrow

    Les dangers de l'électrosmog | Olivier Bodenmann (38 min) DIGITALISATION

  • cover play_arrow

    Amaëlle au Paraguay | Épisode 7 (5 min) Amaëlle O'Brien

  • cover play_arrow

    Ueli Maurer: crise Covid, l'heure est au dialogue (27 min) POLITIQUE

  • cover play_arrow

    Médias de service public: auto-critique défaillante? avec Resilients.tv (38 min) MÉDIAS

play_arrow

Musique

Sylvain Lippé – Le feu brûlait (EP)

micSylvain Lippétoday4 mars 2024 46

Arrière-plan
share close

Sylvain Lippé – 4 mars 2024

Voici le premier extrait du EP de Sylvain Lippé, véritable bûcheron canadien, qui sortira au cours de l'autome 2024. Bonne écoute !

  • cover play_arrow

    Sylvain Lippé - Le feu brûlait (EP) Sylvain Lippé


Voici le premier extrait du EP de Sylvain Lippé, véritable bûcheron canadien, qui sortira au cours de l’autome 2024. Bonne écoute !


Chanson enregistrée et mixée par Davy Gallant au Studio Le Pond à Drummundville au Québec au cours de l’automne 2023 .

Les arrangements sont de Gilles Tessier et David Gallant. Rémy Malo y joue de la basse, Simon Blouin de la batterie, Gilles Tessier de la guitare et des claviers, Davy Gallant de la guitare.

LE FEU BRÛLAIT paroles et musique : Sylvain Lippé © SOCAN 2000

Le feu brûlait dans le foyer de ce chalet, c’était l’hiver

Le feu brûlait, entrelacés on se parlait sous sa lumière

Le feu brûlait, nous on riait, s’apprivoisait comme des bêtes

Le feu brûlait, nous on buvait et s’embrassait, c’était la fête

Tu me murmurais : « Si le feu ne meurt pas tout seul, on va mourir avec »

Je t’aimais plus que tout au monde

Toi, ma dulcinée, ma Joconde

T’étais cent mille fois mieux

Que tout c’que j’avais rêvé

Ce que j’n’osais imaginer

Le feu brûlait, tout enflammé on se touchait comme des braises

Le feu brûlait et dénudés on se caressait maintenant à l’aise

Le feu brûlait et l’un à l’autre on se donnait sous sa lueur

Le feu brûlait et l’un dans l’autre on se soudait, on avait peur

Tu me murmurais : « Si le feu ne meurt pas tout seul, on va mourir avec »

Avec le feu, on a joué

Et il faut qu’une fois se brûler

Afin d’comprendre mieux

Qu’une brûlure laisse des traces

Qui marquent et perdurent quoi qu’on fasse

Le feu brûlait dans le foyer de ce chalet, c’était l’enfer

Le feu brûlait comme un bûcher, nous on dormait le laissant faire

Le feu brûlait et en chemin, il s’éteignait à petit feu

Le feu n’brûlait plus au matin, on s’éveillait vivants tous deux

Tu me murmurais : « Si le feu ne meurt pas tout seul, on va mourir avec »

J’avoue longtemps, j’ai regretté

Que le feu n’ait pas tout brûlé

J’aurais cent mille fois mieux

Aimé mourir dans tes bras

Que de survivre après toi Le feu brûlait dans le foyer de ce chalet, c’était l’hiver…


MusiqueTalents libres

Rate it
0%
Recevez le programme hedbomadaire

Recevez une fois par semaine la liste des nouveaux podcasts en ligne
et des prochains événements/lives/débats.

Et des invitations spéciales pour participer à nos émissions :-)

Voir notre levée de fonds pour une app mobile et + encore