play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Radio Libre La boucle – 24/24

  • cover play_arrow

    Une nouvelle vie au Paraguay: El Paraiso Verde (épisode 1) Amaëlle O'Brien

  • cover play_arrow

    Lingerie, confort et durabilité : entretien avec Chloé et Elodie de Gaya Lingerie Nicolas

  • cover play_arrow

    L'eau primaire, abondante source méconnue (19 min.) Marie Aichagui

  • cover play_arrow

    Autonomie et Survivalisme en Suisse | Entretien avec Le Suisse Prévoyant Nicolas

  • cover play_arrow

    Conférence unique sur les ondes le 8 mars en Suisse (5 min.) Agenda

  • cover play_arrow

    Entretien bilan et mise au point avec Chloé Frammery Nicolas

play_arrow

Art et culture

« Totalitarisme Helvétique », docu choc qui lève le tabou – Daniel Künzi (39 min.)

micDOCUtoday2 septembre 2023 1383 15

Arrière-plan
share close

DOCU – 2 septembre 2023

Entretien avec Daniel Künzi, réalisateur du documentaire "Totalitarisme helvétique" sur les abus répressifs de la période Covid.

  • cover play_arrow

    "Totalitarisme Helvétique", docu choc qui lève le tabou - Daniel Künzi (39 min.) DOCU


soutenir l’émission | mp3 ]

Le dernier documentaire du réalisateur suisse Daniel Künzi – « Totaritarisme helvétique ?! » – dépeint les abus et dérives répressives des autorités suisses durant la période Covid.

Parole est donnée à des citoyens touchés par l’arbitraire dans leur quotidien, tentant de résister à des mesures qui leur paraissaient disproportionnées, à raison.

Des personnalités publiques, comme le journaliste Jacques Pilet, ou la politicienne Suzette Sandoz, témoignent également de ce qu’ils ont ressenti durant ce triste épisode.

Nous avons reçu Daniel Künzi pour un entretien exclusif. Bande-annonce du film incluse.

Bonne écoute !

Galerie photos

PRÉSENTATION OFFICIELLE

« Les conséquences du Covid sur la mortalité sont claires quelque 8 000 morts en 2020. Les statistiques de l’OFSP sont indiscutables (1). L’épidémie n’a pas eu d’incidence sur la mortalité des travailleurs, et encore moins chez les jeunes. Les personnes affectées mortellement étaient, dans leur très grande majorité, très âgées et très malades. Les quelques mois d’espérance de vie perdus par la population en 2020 ont été récupérés en 2021, année de sous de mortalité, année du pass !

Mais qu’en est-il de la répression liée au non respect des mesures répressives du Conseil fédéral, décrétées dans l’urgence ? Un tabou. Les historiens répondront, peut-être, à cette question avec en mémoire la condamnation du gouvernement suisse par la Cour européenne des droits de l’homme le 15 mars 2022, pour ses restrictions aux libertés politiques et syndicales.

Ce film en dresse un panorama sur ce sujet gênant. Dans le canton de Saint Gall 8 000 faux pass fabriqués. Un utilisateur de ce type de document témoigne de sa condamnation pour faux dans les titres : forte amende, et inscription au casier judiciaire ! Dans le canton de Genève, près de 9 000 personnes ont subi les conséquences répressives des lois covid : emprisonnements, arrestations, ordonnances pénales, amendes, inscriptions au casier judiciaire pour faux dans les titres, lettres d’intimidation, etc. Combien de milliers de personnes ont-elles été emprisonnées, arrêtées, amendées (jours prison-amende) pour n’avoir pas porté un masque, n’avoir pas respecté la « distance sociale », n’avoir pas accompli la quarantaine en étant « asymptomatique » ou cas contact, avoir utilisé ou fabriqué un faux pass ? Reste la question des pertes d’emplois liées au refus de porter le masque ou à la vaccination, les cas chez Swiss ou l’armée suisse sont connus, mais plus généralement ?

Ce film donne la parole à quelques victimes de ces lois exceptionnelles, et fait appel à quelques observateurs vigilants : le journaliste Jacques Pilet, et l’ancienne professeur de droit et conseillère nationale Suzette Sandoz.

L’épisode que nous venons de connaître, très particulier, n’est pas inédit dans l’histoire suisse. En 1939, le Conseil fédéral reçoit les « pouvoirs spéciaux » ou pleins pouvoirs, des chambres fédérales. Mais ce n’est qu’une décennie plus tard que le peuple helvétique les lui reprendra, suite à une initiative populaire exigeant le retour à la démocratie directe. Elle est rejetée par TOUTE la classe politique et les syndicats. Un petit regard dans le rétroviseur avec le fils du président du comité d’initiative Jean-Paul Chaudet, l’ancien président du conseil des Etats Franco Masoni, le professeur d’histoire Hans-Ulrich Jost et un ancien militant trotskyste Jost Steiger, emprisonné pendant une année pour avoir diffusé un tract antinazi, etc.

Un voyage cinématographique, comment dire ? Dans la plus vieille démocratie du monde, une Suisse au-dessus de tout soupçon !

 

Podcast n°16340


Art et cultureCovidDébatsDésinformation

Rate it
0%
Recevez le programme hedbomadaire

Recevez une fois par semaine la liste des nouveaux podcasts en ligne
et des prochains événements/lives/débats.

Et des invitations spéciales pour participer à nos émissions :-)

Voir notre levée de fonds pour une app mobile et + encore